miércoles, 21 de marzo de 2012

¿OÙ EST LA STATION D’ÈSSENCE DU COSMOS (2 et 3)?




¿OÙ EST LA STATION D'ÈSSENCE DU COSMOS?
CHAPITRE III
DÈCOUVREURS DE L'ÉLETRICITÉ



Thalès de Milet

L'histoire de l'électricité se réfère à l'étude et l'utilisation humaine de l'électricité, la découverte de ses lois comme un phénomène physique et l'invention de dispositifs destinés à une utilisation pratique.

Un des jalons initiaux peuvent être placés autour de l'an 600 avant J.C., lorsque le philosophe grec Thalès de Milet avait observé que le frottement d'une tige d'ambre sur le cuir ou la laine, de petites charges ont été obtenues (l'effet tribo-électrique) qui attirait des petits objets, et quand frottant pendant longtemps, il pourrait provoquer l'apparition d'une étincelle.

Près de l'ancienne ville grecque de Magnésie, on a trouvé quelques pierres appelées Magnésie, qui comprenait la magnétite. Les Grecs de l'Antiquité observent que des morceaux de ce matériau sont attirés les uns aux autres et aussi par les petits objets en fer.


Alessandro Volta

Alessandro Volta, ou le comte Alessandro Giuseppe Antonio Anastasio Volta, physicien et pionnier dans les études de l'électricité, est né à Côme, en Lombardie, en Italie, en 1745.


En 1780, Luigi Galvani, physicien, naturaliste et médecin à l'Université de Bologne, a découvert que lorsque deux métaux différents reliés à la cuisse d'une grenouille, les électrons circulent entre les métaux.


En 1794, Volta a été déterminé à trouver des alternatives qui lui permettraient d'obtenir de l'électricité sans utiliser les tissus animaux.


En 1800, Volta a découvert que, en plaçant deux métaux différents dans un verre avec de la saumure (eau et sel) de l'électricité a été généré; il avait inventé la pile électrique, qui lui a donné la reconnaissance mondiale, et en son honneur le nom VOLT a été adopté.


Batterie Volta

Un an plus tard, le physicien, en présence de l'Empereur Napoléon a effectué une autre démonstration de son générateur de courant. Impressionné, l'Empereur Napoléon le nomma Comte Volta et Sénateur du Royaume de Lombardie.



L'Empereur d'Autriche, quant à lui, le fut nommé directeur du département de philosophie à l'Université de Padoue en 1815.


L'unité de force électromotrice du Système International est appelé Volt et nommé en son honneur depuis 1881.


André Marie Ampère

André-Marie Ampère est né à Lyon, en France, en 1775. Il n'a jamais fréquenté l'école et l'éducation qu'il a seulement reçue a été donnée par son père, un marchand professionnel, expert dans la littérature latine et française.


Ampère était un enfant prodige, à l'âge de 12 ans il savait les mathématiques de base, vint a dominé le calcul différentiel et intégral. Il était un exemple autodidacte dans le monde.

En 1825, il a formulé la «Loi d'Ampère», ce qui pose la relation fondamentale entre le courant électrique et l'émergence d'un champ électromagnétique.

Il a inventé et construit le "galvanomètre" a jeté les bases entre l'électricité et le magnétisme, et a appelé le courant avec son nom, "Ampère", "A" symbole que nous utilisons encore aujourd'hui.

En 1801, il était professeur de physique et chimie à Bourg-en-Bresse, et plus tard à l'École Centrale de Paris. Impressionné par son talent, l'Empereur Napoléon l'a promu au poste d'inspecteur général du nouveau système universitaire français, un poste qu'il a occupé jusqu'à la fin de ses jours.


Galvanomètre

En son honneur, l'unité d'intensité de courant «Ampérage» dans le Système International d'Unités, porte son nom.
Michael Faraday


Michael Faraday était né à Newington Butts, Angleterre en 1791. Son père était un forgeron et avait une mauvaise santé que ne lui permettait pas de contribuer beaucoup à sa famille. Dès son jeune âge il a aidé sa famille à livrer des journaux, en échange d'argent de poche.

Sa formation académique était très rare, limitée à celle reçue dans une école catéchétique, où il a appris à lire, écrire et compter.


À l'âge de treize ans, il fallait trouver du travail pour aider l'économie familiale et, George Riebau, qui avait une bibliothèque et travaillez comme reliure de livres, prends a Michael Faraday ou il commence à travailler pour faire des petites courses.

La famille est tenue ensemble par une forte foi religieuse. L'influence religieuse était importante pour Michael Faraday ce qui ce démontre plus tard ou il a développé des théories qui ont été fortement influencés par la croyance en l'unité du monde.

Après un an comme garçon de courses, il a été embauché comme apprenti relieur pour George Riebau. À l'âge de quatorze ans, il a commencé à apprendre l'art de la reliure et, après sept années d'apprentissage, il était un véritable expert.

Il apprit tout sur l'électricité en lisant l'article «Electricity», par James Ritler, quand il se trouve lient á nouveaux l'Encyclopédie Britannique.

Un client de George Riebau fourni à Michael Faraday avec des billets pour une série de conférences de Humphry Davy sur des sujets de chimie à la Royal Institution.

Michael Faraday a pris des notes de toutes les conférences de Mr. Davy, qui les lie et qui l'envoi plus tard à Mr. Davy, de ce fait lui fit gagner l'amitié et la considération de Mr. Davy.

En 1812, un accident fortuit change son destin. Mr. Davy est devenu subitement aveugle lors d'une expérience chimique, ou il a embauché à Michael Faraday comme assistant. Michael Faraday a appris les rudiments de la physique et la chimie avec Mr. Davy.

À partir comme assistant du maître et après être devenu son successeur à la Royal Institution, c'est là où il est resté ancré pour la plupart de sa vie. Avec l'aide de Mr. Davy, il a réussi à communiquer avec les idées scientifiques les plus importantes de l'époque.

En 1824, il entra dans la Royal Society de Londres et l'année suivante, il fut nommé directeur du laboratoire de la Royal Institution.

En reconnaissance de ses contributions importantes, l'unité de capacité électrique est appelée «Farad».


En 1831, il a commencé ses expériences les plus célèbres dans lequel il découvrit l'induction électromagnétique, des expériences qui, aujourd'hui encore sont à la base de la technologie électromagnétique moderne.

En 1833, il a été nommé comme le successeur de Mr. Davy comme professeur de chimie de la Royal Institution.

Deux ans 
plus tard, il a bénéficié d'une rente viagère de 300 livres par an. 


Il a une plaque honneur dans l'Abbaye de Westminster près de la tombe d'Isaac Newton.


Ses inventions les plus importantes étaient les suivantes: le générateur de courant continu ou dynamo et moteur à courant continu.


Au cours de 1831 et 1832, Michael Faraday a découvert qu'un conducteur mécanique se déplaçant dans un champ magnétique génère une différence de potentiel. Tirant parti de cela, il construit le premier générateur électromagnétique, le disque de Faraday, générateur homopolaire, en utilisant un disque de cuivre tournant entre les extrémités d'un aimant en forme de fer à cheval, générèrent un faible courant continu. Il a également été largement utilisé comme générateur d'énergie électrique pour vélos, et pour les ampoules de faible intensité.

Générateur Homopolaire de Faraday


Michael Faraday n'a jamais appris les mathématiques, mais ses conclusions étaient celles qui ont conduit à de profondes théories mathématiques de l'électricité et le magnétisme. En particulier, la théorie mathématique de Maxwell, qui est maintenant étudié dans toutes les universités et qui n'auraient pas été possible sans la découverte des Lois de Michael Faraday, c'est un fait que Maxwell a répété à plusieurs reprises.

Tomas Alva Edison


Thomas Alva Edison, le plus jeune de quatre frères et sœurs, est né le 11 Février 1847 à Milan, une petite ville á Ohio, aux États-Unis.

À l'âge de sept ans, son père Samuel Edison s'installe à Port Huron, au Michigan, où le futur inventeur d'abord assisté à l'école. Ce fut une expérience très courte qui n'a duré que trois mois, après quoi il a été expulsé de la classe par son professeur qui allègue le manque absolu d'intérêt et de maladresse, due à la raison la surdité partielle, suite d'une attaque de scarlatine.

Sa mère, Nancy Elliot, qui avait servi en tant comme professeur avant le mariage, assume toute de suite pour sensibiliser le plus jeune membre de la famille, à lui inspirer une curiosité sans bornes, qui serait la caractéristique la plus remarquable tout au long de sa vie.

À l'âge de dix ans, le jeune Thomas Edison met en place son premier laboratoire dans le sous-sol de la maison de ses parents et s'enseigne à lui-même les rudiments de la chimie et l'électricité.

À l'âge de douze ans, il vendait des journaux dans les trains, avec la permission de la compagnie de chemin de fer, il a vécu dans un wagon, où il a mis en place une plaque d'impression déjà utilisée et une machine à écrire qu'il a acheté de seconde main, il crée son journal, le «Weekly Herald» , où il rédigeait et imprimait au cours de la marche du train et vendait aux voyageurs.

Dans une de ses expériences de physique du wagon a pris feu et la société de chemin de fer l'a expulsé de son wagon-maison-presse, il a donc dû trouver une autre occupation.

En 1862, il rejoint le bureau du télégraphe à Port Huron et quelques mois plus tard d'y travailler; il a inventé un double télégraphe, qui pourrait transmettre deux livraisons dans le sens inverse simultanément sur le même câble.

Le succès de son invention était d'une telle ampleur que toutes les entreprises télégraphiques du réseau l'adoptent et en reconnaissance de ses mérites il est nommé Ingénieur.

Ses inventions et son "savoir-faire" dans les affaires lui a donné la gloire et la richesse, ce qui lui a permis de construire son usine de Menlo Park à Orange, New Jersey, où il a développé des nouveaux quadruple et sextuple systèmes télégraphiques, qui a permis la croissance de ses entreprises, à l'échelle mondial.

Son entreprise "Continental Edison Company" s'implante dans toute l'Europe, où Nikola Tesla travaille pour celle qui se trouve à Paris.

En 1868, à l'âge de vingt et un, il put obtenir les travaux du scientifique britannique Michael Faraday "Recherches Expérimentales dans l'Électricité»; dont les lectures lui influence positive et définitivement.

Michael Faraday lui a fourni le moyen de canaliser son génie inventif. Thomas Edison, après cela deviens plus organisée et disciplinée, et acquis l'habitude de transporter un cahier, toujours prêt à écrire la moindre idée ou un fait qui attire son attention.

Thomas Edison a quitté son emploi et décide de devenir un inventeur indépendant, enregistrant son premier brevet en 1868.

Très vite, il a reçu une commande de la Western Union: Un appareil imprimeur pour la cotation des valeurs boursières.

Sa réponse à ce défi, c'était sa première grande invention: Edison Stock Printer. Il a été offert 40.000 dollars pour le dispositif, un montant qui lui a permis de régler définitivement sa vie.

Bientôt Thomas Edison prévu de construire un véritable centre de recherche, une «usine d'inventions», comme il l'appelait, avec un laboratoire, une bibliothèque, des ateliers et du logement pour lui et ses collaborateurs.

Il ne manque pas de ressources économiques et les proportions de ses projets les réclament.

Pour localiser son nouveau laboratoire, il a cherché un endroit tranquille, où il a trouvé une ferme abandonnée à West Orange.

Dans West Orange, New Jersey, Thomas Edison a construit le «Laboratoire d'Edison», aujourd'hui un monument national, où de nombreux ateliers ont été créés, qui a fourni des emplois à plus de cinq mille personnes.

Sa meilleure invention connue est l'ampoule ou la lampe à incandescence, ce qui a permis la création d'une compagnie d'électricité pour la distribution et la vente de l'électricité en courant continu, pour laquelle il a fabriqué ses propres générateurs.



Thomas Edison peut être l'inventeur le plus prolifique de l'histoire, avec plus de 1200 brevets, qui méritent une attention particulière sont les suivants: le Phonographe, le combiné du Micro téléphone en 1877, le Kinescope en 1894 et Pile alcaline de ferronickel en 1914.

Les plus importantes inventions de Thomas Alva Edison



                       Ampoule       Le Kinescope     Magnétophone   Phonograph

                  Rayons-X   Images en mouvement  Tourne-disque  Telegraph

                                 Télévision                  Voiture Électrique a "Batteries Edison"
 
1914 Detroit Electric Brougham, de la Ford Motor Company

"La voiture pour les femmes" a été baptisé en 1914, étant la meilleure voiture vendue pour les femmes en raison de leur entretien minimal et la douceur du moteur. Mais le poids et la fréquente recharge de la batterie la fait "pas recommandé" pour les routes rurales ou les zones inhabitées.


Propulsé: "par 50 piles Edison" de 108 volts au total.


Nikola Tesla


Né en Smiljan, la Yougoslavie, en 1856, où il a vécu jusqu'à l'âge de douze ans. Son père était le pasteur de l'Eglise locale orthodoxe serbe et sa mère ne pouvait pas lire ni écrire.

À l'âge de quatorze ans, il pouvait lire en quatre langues. A vingt-deux ans, il a complété son diplôme d'ingénieur électromécanique dans l'école polytechnique de Graz, en Autriche.
Professeur Poeschl en 1877, professeur de physique à l'École Polytechnique de Graz, montrait aux élèves de la promotion de l'ingénierie de Tesla un nouveau moteur à courant continu, appelé «la machine de Gramme," qui génèrent courant continu lors que le faire tourner causé par une force et qui agit comme un moteur électrique lorsqu'il est connecté à un potentiel électrique à courant continu; c'est le moteur réversible.

La conception de la «machine de Gramme» comprenait des brosses et d'un commutateur qui produisait des grandes étincelles, Tesla croyait que ces étincelles pourraient être en quelque sorte éliminées. 

Peoeschl avais consacré toute une classe pour démontrer la "fausseté" de l'idée de Tesla, mais a échoué à le convaincre. Cinq ans plus tard Tesla a réussi à éliminer ces étincelles dans l'un des plus étranges exemples d'inspiration scientifique que l'histoire s'en souvient.

Un après-midi en Février 1882, Tesla a été se promener dans le parc à Budapest avec son ami Szigeti, en récitant quelques de ses lignes préférés de Faust. Dans ce contexte, lieu et moment il découvrit le «la rotation du champ magnétique» le fondement du courant alternatif qui allait révolutionner le monde.

Le résultat de cette vision a été le moteur à induction, dont il a breveté et fabriqué, avec une perfection telle qu'il est encore utilisé aujourd'hui, pratiquement sans aucune modification technique.


              Moteur Tesla                                                                            Générateur Tesla

Deux mois après sa vision dans le parc, la puissante imagination de Tesla et de son énorme talent, l'amène à ce qui suit:


A concevoir mentalement tous les éléments d'un système complet de puissance en courant alternatif (AC), qui par la suite, il fit breveter.

Tesla essaye de trouver des gens intéressés à son invention, en premier lieu à Budapest et plus tard à Paris, mais n'a trouvé aucune réponse comme prévu et a décidé d'immigrer aux Etats-Unis.

Selon Bud Spurgeon, Tesla est arrivé à New York avec quatre centimes, quelques poèmes écrits par lui-même, un plan pour une machine volante et une lettre à Thomas Edison.

Tesla a travaillé pendant un an pour Thomas Edison, mais son tempérament, la méthodologie et la vision de l'électricité le séparait de Thomas Edison et finit par rendre leur relation vouée à l'échec total.

Après sa relation a échoué avec Thomas Edison, Tesla met en place sa propre compagnie, la "Tesla Electric Company» et pour rendre cela possible, il se força à faires des tranchées, travaille à la pièce pour des travaux routiers.

Dans son laboratoire, il met en pratique tout entrepôt mental qu'il avait mis au point sur le courant alternatif.

En 1888, Tesla a breveté un système complet, composé d'un moteur, alternateur et transformateur qui étaient une installation complète pour générer du courant alternatif.

George Westinghouse a été le premier à reconnaître l'importance et la signification des découvertes de Tesla et après avoir rencontré l'inventeur dans son laboratoire, il a signalé l'achat de la technologie pour la fabrication de générateurs polyphasé de courant alternatif, pour un million de dollars plus une redevance d'un dollar par cheval-vapeur générée.


George Westinghouse

Des études ultérieures ont estimé la valeur des droits d'auteur au cours de la vie de Tesla, à 12 millions de dollars.
Après avoir vendu son brevet à Westinghouse, il a obtenu l'argent à dépenser à sa guise.

Tesla ne s'est jamais marié parce qu'il pensait que le mariage exigeait un dévouement et le temps qu'il n'a pas pu décoller de son travail.



Pour aider à Westinghouse a la fabrication du premier système polyphasé de courant alternatif, il est allé à Pittsburgh, où il a travaillé seulement un an, bien que Westinghouse lui a offert une haute position et un laboratoire avec tout l'équipement, Tesla lui dit qu'il peut travailler à l'aise seulement s'il pouvait contrôler personnellement tous les projets, puis après ça il quitte Pittsburgh.


En 1893, Westinghouse a présenté la première centrale électrique de courant alternatif (AC) avec un grand spectacle consistant à la fourniture de la puissance pour tous les besoins électriques de la foire à Chicago. Tel été le succès que Westinghouse a été choisi pour installer la première plus grande centrale hydroélectrique à les Niagara Falls, avec une capacité de 5000 HP

Foire Mondial de Chicago 1893

Au cours de la Foire Mondiale de Chicago en 1893, Tesla a obtenu son grand succès. Lorsque Westinghouse a présenté un budget pour la moitié de ce qui a été proposé par General Electric, il a été décerné l'éclairage de la foire et Tesla pouvait montrer tous les générateurs, dynamos multiples, les moteurs en courant alternatif (AC) et des ampoules.

Thomas Edison et Westinghouse a mené une bataille de relations publiques, dont les journaux l'avait appelé "La guerre des courants", afin de déterminer quel système allait devenir la technologie dominante. En réponse, Thomas Edison a inventé la chaise électrique ou des chiens, des chats ont été électrocutés et même un éléphant pour prouver que le courant alternatif était dangereux. "Topsy" l'éléphant entra dans l'immortalité en 1903 dans un film avec le nom de «Topsy" (Vous pouvez effectuer une recherche par Google avec le nom: «Topsy, l'éléphant électrocuté»)

Le courant alternatif a été adopté dans tout le pays et Thomas Edison a dû changer les systèmes, même s'il a proposé une loi visant à interdire l'utilisation du courant alternatif qu'il annonça être très dangereux.

Tesla est le véritable inventeur de la radio:



Tout d'abord, Tesla a inventé le circuit résonnant parallèle, ce qui est essentiel pour syntoniser la radio.

En 1897, Tesla avait envoyé les premiers signaux par radio de son laboratoire à un bateau sur la baie d'Hudson, 25 miles de là.


En 1898, Tesla a fait la première démonstration publique de communication par radio, combiné avec la première démonstration de la robotique. Le spectacle a eu lieu au Madison Square Garden et fut un énorme succès. Le robot était un bateau plusieurs pieds de long, fait de fer avec un couvercle scellé. Sur la place il y avait un grand réservoir d'eau construit pour que le bateau puisse flotter à l'intérieur. Dans la démonstration Tesla a ordonné les mouvements du navire par une transmission radio control et le navire obéit aux ordres de Tesla, la foule croyait qu'ils étaient témoins de magie.


                                        Antenne de Tesla                                             Bateau de Tesla 

Tesla n'a pas pu exploiter la plupart de ses inventions importantes.


La transmission de l'électricité sans câbles.

Pour la démonstration réelle de son système de distribution électrique sans câbles, Tesla avait besoin d'un laboratoire de terrain et assez d'espace.


Son avocat spécialisé en brevets avait négocié avec la compagnie électrique «Colorado Springs Power Company» de telle sorte que Tesla pouvait faire une démonstration à la limite de Colorado Springs.


En 1899, Tesla avait construit un immense laboratoire en bois, équipé d'une monstrueuse bobine, agissant comme un transmetteur.

A Colorado Springs, il a réalisé les premières démonstrations d'éclairage de l'espace, avec de grandes boules de lumière qui ont été transmises par sa bobine, il avait l'intention d'utiliser cette technologie, comme on le verra plus tard, dans l'éclairage des mers. Les boules de lumière étonnaient la population locale qui venait de tous les endroits pour regarder.

Afin de décourager les gens curieux et d'éviter les visites, Tesla annonçait qu'il travaillait sur une nouvelle arme secrète qui pourrait tuer trois cent mille personnes à la fois.

Tesla et son laboratoire de Colorado Springs

Le spectacle le plus étonnant dans l'histoire était la distribution électrique
sans câbles et consistait d'allumer deux cents lampes qui se trouvaient à une distance de 26 miles de sa bobine transmetteur à Colorado Springs.


Tesla; ampoules de 20 kilowatts allumées, à 20 Kilomètres de distance.

Quand Tesla fini les expérimentations de Colorado Springs, à la fin de 1898, il retourne à New York et son ami Robert Underwood, rédacteur en chef de la revue Century, l'a invité à écrire un article sur la problématique de l'énergie dans l'avenir, avec une référence particulière à l'énergie solaire.



Dans son article de la revue Century, il a affirmé que la combustion du pétrole brut pour produire de l'électricité était barbare et complètement une erreur, ajoutant que sa découverte de l'envoi de l'électricité à travers du champ électrique de la terre tous les besoins électriques pourraient être couverts. L'article a également expliqué son plan pour résoudre tous les besoins énergétiques de la planète à travers des générateurs hydroélectriques installés dans tous les fleuves de la terre qui pourrait accomplir leur fonction et de faire possible la distribution de l'énergie générée grâce à son invention.

Se référant à l'énergie solaire et parmi toutes les méthodes connues, la recherche de la meilleure méthode pour dériver l'énergie du soleil, à bien des égards, contribue au progrès de la civilisation.


L'article de Tesla dans la revue Century eu un grand impact dans les multimédias scientifiques et financiers. Celui qui a montré un grand intérêt était le millionnaire J.P. Morgan, qui invite Tesla à son domicile pour que lui explique à propos de son système de transmission de l'électricité sans câbles dans tout détail.



J.P. Morgan

Les contacts entre Tesla et J.P. Morgan s'est cristallisé selon un accord pour entreprendre un projet titanesque, qui a été nommé projet Wardenclyffe, où J.P. Morgan financé dans sa première étape.


Le site choisi pour le projet était le Comté de Suffolk à Long Island, à travers un contrat avec un constructeur local, où il a été prévu de construire des logements pour les milliers de personnes qui travaillent sur le projet.



 Long Island, Suffolk Country

Avec l'avance du financement fait par J.P. Morgan, le projet Wardenclyffe a été lancé et le bâtiment a été construit pour abriter les systèmes fournis par Tesla, qui se termine dans une grande tour en bois avec une  hauteur de 150 pieds, où serait installée la bobine transmetteur de Tesla.



Une brochure été publiée en 1901 à Long Island, en expliquant les caractéristiques étonnantes du Project Wardenclyff qui comprenait, entre autres activités, ce qui suit:

1. La construction de la plus grande centrale électrique, conçu á son époque, avec une puissance électrique de dix millions CV, c'est à dire-7.600 millions de kilowatts, qui sera distribué dans l'air.
2. Interconnexion avec tous les bureaux télégraphiques mondiaux.
3. Mise en place d'un service gouvernementale de télégraphes secret qui ne pouvait pas être perturbé ni intervenus.
4. Interconnexion avec tous les bureaux téléphoniques du monde.
5. La distribution universelle des nouvelles par le télégraphe ou le téléphone en connexion avec les journaux.
6. Mise en place d'un système d'intelligence global pour l'usage exclusif privé.
7. Interconnexion et opérations avec l'ensemble des stocks boursiers mondiaux avec leurs cotisations.
8. Mise en place d'un système mondial de distribution de la musique.
9. Création mondiale de l'information en temps, de haute précision.
10. Transmission par télécopieur de manuels, lettres et de documents.
11. Mise en place d'un système global d'aide de la navigation qui permettrait aux bateaux de naviguer sans boussole, des informations précises sur leur localisation, l'heure et la vitesse, ce qui préviendrait les collisions et les catastrophes.
12. Inauguration d'un système d'impression globale sur terre et mer.
13. Reproduction de photographies, de peintures et tous les types de dessins et des enregistrements partout dans le monde.

.
Dans l'esprit de celui qui pensait que avec sa technologie, il pouvait ébranler la planète entière étaient les idées de toutes les formes possibles de communication et de tout cela, neuf ans avant de que Marconi réalise sa transmission télégraphique célèbre à travers de l'Atlantique et seize ans avant que David Sarnoff aurais écrit son " Music Box Mémo ", décrivant la première idée, considérée comme «touchant» que la première station de radio pourrait envoyer de la musique aux ménages américains.

A cette époque, Tesla a écrit ce qui suit:


"Dans un futur proche on verra une énorme quantité de nouveaux usages de l'électricité, nous serons en mesure de disperser le brouillard avec les forces électriques, les stations sans câbles seront construit dans le but d'éclairer les océans, la transmission de l'image est une réalité à court, machines à écrire électriques obéiront à la voix humaine, nous aurons des appareilles d'annuler la fumée, des absorbeurs de poussière, l'air, des stérilisateurs d'eau, air, la nourriture et vêtements..."


Si nous utilisons le pétrole brut afin d'obtenir de l'électricité, les réserves seront rapidement condamnées à la fin. Cette méthode, barbare et injustifiable, doit être arrêtée dans l'intérêt des générations futures. La conclusion inévitable c'est que le potentiel de l'eau est de loin notre ressource la plus précieuse.

Avec le développement et l'amélioration des systèmes de transmission d'énergie sans câbles à n'importe quelle distance, il sera possible de résoudre tous les problèmes de l'existence matérielle de l'homme. La distance, qui est le principal obstacle au progrès humain, sera complètement anéantie en pensée, parole et action. «L'humanité se réunira, les guerres deviendront impossibles et de la paix sera le royaume ultime».

Probablement le fait le plus important dans l'histoire de l'homme sur la Terre, qui aurait pu changer le destin de l'humanité, qui est arrivé à cette époque, était la décision prise par J.P. Morgan de retirer son soutien financier au projet Wardenclyffe.


Il ne peut jamais être compris pourquoi J.P. Morgan n'a pas permis l'achèvement du projet et sa mise en œuvre.


La décision de J.P. Morgan pourrait représenter quelque chose de plus que son retrait du projet, de ce qui n'est ni compréhensible qu'à partir de ce moment précis, Tesla avait toutes les portes fermées à d'autres sources possibles de financement.

Tesla qui avait investi toute sa fortune sur le projet Wardenclyffe et l'homme qui a inventé le courant alternatif, ce qui a permis le développement de l'humanité d'aujourd'hui, comme il est entendu, ne pouvait pas trouver des fonds pour poursuivre le grand projet de sa vie étant celui qui pourrait changer le cours de l'humanité et l'histoire des Sciences.



Dans une publication parue en 1978 par Lafferty, Harwood & Partners Ltd à Montréal, il a été étudié que tous les ingrédients conduisent à la conclusion inévitable de que Tesla a été victime d'un complot ourdi par les grandes compagnies ferroviaires, «acier et charbon», planifié et exécuté par J.P. Morgan.


Mais la technologie de Tesla est encore un sujet en suspens et l'une des plus grandes frustrations pour le monde scientifique, une centaine d'années plus tard, il ne peut être ni affirmé ni nié la technologie du projet Wardenclyffe.

Les scientifiques de son temps se mettaient nerveux juste en entendant le nom de Tesla, selon Lafferty, Harwood & Partners, ils avaient véritable phobie envers Tesla, tandis que la raison pourrait être l'envie véritable sur ses conclusions jugées trop avancées pour leurs temps. Il est probable que beaucoup de personnes auraient pu être heureux de la décision de J.P. Morgan, mais il n'est pas compréhensible que personne n'ait soulevé sa voix sur ce fait ou que personne ne l'a pas aidé.


Tesla a rejeté à plusieurs reprises quand il a été invité à discuter de sa technologie, ce qui donne toujours les mêmes réponses:
  1. Je parle d'une «autre» électricité.
  2. J'utilise l'électricité différemment de comme c'est utilisé par d'autres.
En 1912, Tesla a été nominé pour le prix Nobel conjointement avec Thomas Edison, mais il a rejeté le prestigieux prix, et la raison pour laquelle cette démission, il y a eu de nombreuses interprétations différentes. Certains disent que la raison en était sa relation problématique avec Thomas Edison, qu'il ne le considérait pas comme un scientifique de son niveau et la possible vengeance pour sa campagne visant à discréditer le courant alternatif. D'autres pensent que c'était l'injustice manifeste par le Prix Nobel en 1909 à Marconi pour l'invention de la radio, de toute évidence une invention qui correspond à Tesla.

Quelle que soit la cause, Tesla avait de nombreuses raisons pour montrer son indignation pour les nombreuses injustices perpétrées contre lui et je pense que le monde entier lui doit une compensation.

Avec la cessation du projet Wardenclyffe, nous avons raté une belle occasion d'avoir résolu le problème de l'énergie mondiale et ce qui pourrait être encore pire, la perte d'une technologie qui a promis un nouveau cours de la planète.



Mais l'humanité a continué à penser à Tesla, l'un, en essayant de trouver ses secrets et surveillent la possibilité que d'autres pourraient les trouver avant qu'eux.


Dans les dernières années de la guerre froide, les Américains croyaient que les Russes avaient trouvé les secrets et ils les blâmaient pour de nombreuses catastrophes naturelles et, en retour, les Russes croyaient que les Américains étaient en train de construire un bouclier basé sur la technologie de Tesla.

Le Pentagone embauche les Associés Golka, Brockton, au Massachusetts, à étudier la technologie de Tesla. La société a été créée par Robert A. Golka, un homme qui avait beaucoup étudié le travail de Tesla. En vertu du contrat ils ont construit une copie d'un transmetteur Tesla dans un hangar de l'Air Force à Wendover, Utah.


Le projet a impliqué les meilleurs esprits des temps modernes et les résultats en fonction de leurs déclarations; «ils n'étaient pas heureux», les lois fondamentales de la technologie de Tesla les a conduits à la conclusion de que Tesla avait pris tous ses secrets avec lui à la tombe….


Certains penseurs indépendants ont cru qu'ils avaient trouvé les secrets de Tesla, comme c'est le cas de Andrija Puharich, selon l'article intitulé «The Physics of the Tesla Magnifying Transmitters», et la «Transmission d'Énergie Électrique Sans Câbles» qui décrit le transmetteur de Tesla comme suit:

Entre la surface de la Terre et le sommet de l'atmosphère, il existe un potentiel électrique d'environ deux milliards de volts. Cette réserve d'énergie électrique vaste et inépuisable nous montre l'ampleur de la puissance disponible.


Selon Andrija Puharich, Tesla a conçu un système d'exploitation de cette vaste réserve d'énergie, essentiellement statique, ce qui en fait entrer en résonance à une fréquence qui Puharich a appelé la fréquence de Tesla.


La voiture électrique de Tesla

En 1931, Petar Savo, 32 ans, qui est né en Yougoslavie en 1899 et neveu de Tesla, a été invité par son oncle pour aller à New York, afin de lui révéler plusieurs de ses secrets. Oncle et le neveu déménage à Buffalo, où Tesla montre a Petar sa dernière invention, qu'il appelait «convertisseur d'énergie gravitationnelle»



Tesla avait une voiture, Pierce Arrow, de 1930, l'une des voitures de luxe de son temps, où le moteur à essence a été changé pour un électrique, le moteur a été façonnée rond d'un mètre de long et 65 centimètres de diamètre, avec un ventilateur à l'avant.Tesla ne révèle qui est le constructeur du moteur, mais on a supposé que Westinghouse l'avait fabriqué. L'embrayage, boîte de vitesses et la transmission aux roues d'arrières sont restés inchangés.


Le «convertisseur d'énergie gravitationnelle» a été construit par Tesla lui-même. Les dimensions du boîtier du convertisseur avaient environ 60 x 25 x 15 cm. Le convertisseur a été installé en face du tableau de bord, et entre d'autres choses il contenait 12 soupapes électroniques «tubes à vide», dont trois étaient d'un type: 70L7-GT, redresseurs de puissance. Du convertisseur il sort: une lourde antenne d'environ 1,8 mètres de haut et deux bars d'épaisseur de 10 cm chacune.


La source d'énergie était un cadre avec des valves électroniques, «tubes à vide» situé dans la boîte à gants. Connecté au convertisseur était une lourde antenne d'environ 1,8 mètres de long, qui sortait de la voiture. L'antenne alimenta à un syntoniseur, une fois accordé sur la fréquence correcte a donné 240 volts à l'entrée du convertisseur.


La voiture électrique a été maintenue à environ 20 miles de Buffalo, dans une ferme près de Niagara Falls.


Tesla croyait dans la transmission de la puissance sans câbles à partir de l'usine centrale de Niagara Falls, en pensant que cette solution pourrait être utilisée par tout le monde dans l'avenir.


Tesla a dut discuter la question en profondeur avec son partenaire J.P. Morgan, qui n'a pas été convaincu et a fini par se disputer au sujet des questions qui n'ont pas été résolus comme les mesures de sécurité de la consommation de chaque voiture, ni où les compteurs seraient installés. Probablement le désaccord entre Tesla et J.P. Morgan eu une certaine influence sur la suppression qu'avait fait J.P. Morgan du projet Wardenclyffe.

Tesla a testé la performance complète de sa voiture électrique pendent une semaine, en jetant les résultats étonnants suivants:


• Le convertisseur fournit assez d'énergie et de puissance pour alimenter une maison entière, ainsi que le nécessaire pour stimuler la voiture.
• La voiture atteint les 1800 révolutions par minute sans difficulté.
• Vitesse sans effort pour atteindre 90 miles par heure.
• Il n'y avait pas de différence significative avec les voitures à essence.
• À un panneau d'arrêt, un passant a observé qu'il n'y avait pas de fumées d'échappement. Petar répond évidemment ! ... «Il n'y a pas de moteur.»


  
1930 Pierce Arrow - Tesla's car
La voiture n'a pas eu à recharger les batteries parce qu'ils les manquaient.

Comme il est dit: il s'agissait d'un véhicule sans câbles, sans piles pour la propulsion, l'énergie reçue par l'antenne a été, de l'énergie libre, gratuite!



Tesla savait qu'il ne pouvait pas faire de sa voiture électrique une réalité, parce que personne ne lui aurait jamais permis un progrès si puissant pour son époque, et je suis convaincu qu'elle ne serait pas autorisée dans la nôtre.


  


  
Juan Ortigosa García

  
ANALYSE DU PASSÉ ET DES RÉFLEXIONS DU PRESENT 

J'ai brièvement analysé les plus grands génies de l'électricité, ceux qui ont découvert les lois fondamentales de l'énergie électrique et ceux qui ont inventé des artéfacts, ou appareilles pour une utilisation pratique.


Selon toute probabilité, beaucoup de génies sont restés hors de ma liste, mais j'ai choisi les plus clairs esprits que je considère le cas et le but de cet écrit qui, par leur exemple peut nous aider à trouver des réponses convaincantes qui justifient la «sécheresse» d'aujourd'hui dans l'avancement dans la connaissance de l'énergie électrique.

Le groupe de génies choisi ont découvert les fondations de l'électricité que nous utilisons aujourd'hui, mais nous n'avons pas encore compris ni la nature, ni la vraie performance de la plupart des découvertes importantes.


Les découvertes les plus importantes de Tesla, qui était incapable de les démarrer parce qu'il n'a pas été autorisé, sont à des années-lumière d'avance sur nos connaissances et nous ne serons jamais capables probablement d'apprendre à les connaître pour les raisons suivantes:
  1. Nous avons confondu le cours de l'investigation de base.
  2. La méthodologie de nos universités restreint la créativité.
  3. Aujourd'hui, les scientifiques ne sont pas prêts pour les découvertes.
  4. Nous progressons dans l'innovation, qui est d'améliorer ce que nous savons déjà comment faire, mais nous ne savons pas comment commencer à faires des découvertes fondamentales.
Les pères de l'electricitè sont un excellent exemple à suivre, nous devons apprendre d'eux: leurs vies, connaissances, moeurs et habitudes.

Il serait un excellent exercice à faire et à répondre aux questions suivantes:
Q: ¿est ce que tout est découvert ou tout inventé?


R: Non, ce que nous savons, c'est comme une goutte d'eau, mais ce que nous
ignorons, c'est l'océan. (Isaac Newton).


Q: ¿Pourquoi après 200 ans nous n'avons aucune découverte en l'électricité?
R: Parce que nous avons établi une méthodologie inadéquate pour la recherche.


Q: ¿Avons-nous perdu la créativité scientifique?
R: Oui, parce que nous avons abandonné la métaphysique et nos ingénieurs
quittent les universités incapables de visualiser avec leurs esprits, les phénomènes
physiques que les formules représentent.


Q:¿Sommes-nous tous coupables de la perte de la créativité?
R: Oui, et pour les raisons suivantes: 
  • On utilise les modèles mathématiques pour découvrir des lois et dimensions de la Physique que nous ignorons, obtenant des résultats qui ne représente pas les phénomènes physiques.
     
  • Les modèles mathématiques sont fondamentales pour comprendre et visualiser l'avenir en fonction de variables statistiques, mais insuffisantes pour prédire les lois inconnues de la physique.
  • Les mathématiques sont un instrument utile, créé par l'homme, comme l'informatique, les ordinateurs ou un GPS, mais aucun outil créé par l'homme ne peut devenir le maître de son créateur. Il serait ridicule et absurde de penser que les ordinateurs un jour permettront de découvrir les lois de la physique que l'homme n'a jamais imaginé avant. 

  1. Aucun d'entre eux n'a utilisé les modèles mathématiques pour leurs découvertes.
  2. Tous d'entre eux était des personnes autodidactes dans leur spécialité.
  3. Tous ont trouvé les solutions qu'ils ont cherchées dans leur esprit.
  4. Tous ont vu dans leurs esprits les lois de la physique qu'ils cherchent.
  5. Aucun d'eux n'avait professeurs dans leur spécialité. 
Sur notre planète, nous utilisons encore de l'uranium, gaz et du pétrole brut, pour obtenir une énergie électrique qui plus tard, nous utilisons avec une efficacité inférieure à 10% de ses possibilités.
 
Si nous continuons à gaspiller de l'énergie comme nous le faisons aujourd'hui, nous finirons avec toutes les réserves, nous ne serons pas en mesure de quitter notre planète et atteindre un autre habitable avant d'être englouti par notre soleil.
 
Dans une grand mesure, l'énorme gaspillage de l'énergie électrique est dû à aucunes nouvelles découvertes sont réalisées sur la production et utilisations de l'énergie électrique.
 
Avec la multiplication de la puissance électrique et la dissociation de l'eau par résonance inverse, tous les problèmes énergétiques de la planète seraient résolus.
 
Le monde scientifique n'a jamais compris l'électricité de Nikola Tesla et l'a réduit à un Modèle Théorique qui vraiment n'existe pas.
 
Selon le Modèle Théorique la puissance utile d'un générateur est inversement proportionnelle à la qualité Q des récepteurs. 

Anglej n'existe pas parce que le temps entre tº et t1 n'est pas une magnitude vectorielle comme nous allons le voir ci-dessous:

La quantité de puissance utile d'un générateur dépend de facteurs de qualité Q, des bobinages des moteurs connectés au générateur.


La formule pour calculer Q est la suivante:

 
Le moteur est idéale, lorsque R = 0, dans ce cas Q = infini.

Le grand Paradoxe du Modèle Théorique est le suivant: 
Que le moteur idéal est seule qui ne produit pas de travail. Le travail commence lorsque le moteur n'est plus l'idéal et augmente à mesure qu'il s'éloigne du modèle idéal.



La formule W = V I Cosj, qui est universellement utilisées pour calculer la puissance électrique, est obtenue par l'équation suivante:

Dans l'équation, le deuxième terme entre crochets est nul, parce qu'il représente la valeur moyenne d'une magnitude sinusoïdale au cours d'une période en double, et basée sur cette considération, l'équation devient:


Le Cosj n'existe pas parce que l'électricité n'est pas vectorielle. L'angle j n'existe pas. Cette formule ne représente pas la réalité de la puissance électrique d'un générateur de courant alternatif.

Les Restrictions:

  • L'ignorance de la vraie nature de l'energie électrique.
  • Efficacité en dessous de 10% de son potentiel réel.
Les Incohérences:

  • Le modèle mathèmatique utilisé est uniquement valable pour les magnitudes vectorielles et le courant alternatif n'est pas vectoriel.
  • Le moteur idéal est le seul qui ne produit aucun travail.
  • Plus de 90% des ressources naturelles son gaspillées dans le but de générer et d'utiliser le courant alternatif.
Avec le modèle mathèmatique utilisè, il n'est pas possible de:
  • Multiplier la puissance électrique dans le courant alternatif.
  • Transmettre de l'électricité dans le courant alternatif, sans câbles.
  • AC résonance.
  • Utilisation de l'hydrogène de l'eau comme carburant économique et infinis.
  • Garantir l'énergie dans le futur.
  • Voyage autour de notre galaxie.
  • Véhicules électriques très compétents.
Dans la figure ci-dessous, le graphique bleu représente la variation du sinus de l'angle j , dans le cadre d'une rotation complète, 2*pi radians ou 360 degrès.


 
Le sinus d'un angle est une magnitude vectorielle, avec un module de nombre, une direction et un sens, dans ce cas une rotation circulaire.
Mais aussi le même graphique représente le voltage d'un cycle de courant alternatif, sachant que ce n'est pas vectoriel, comme le montre ci-après.


Dans ce cas, la variation du sinus de l'anglej, qui est la même magnitude vectorielle dans le cas de l'image précédente, représente un cycle de voltage en courant alternatif. Mais sachant que l'électricité n'est pas vectorielle, nous avons à nouveau d'affirmer que c'en est un autre grand Paradoxe, comme dans le cas du cube impossible, dans ce cas c'est le générateur impossible, comme nous le verrons.

¿L'élément qui tourne c'est L'EFFET ou les électrons?
 
Il ne peut pas être L'EFFET, parce que le temps d'un cycle est de 20 millisecondes à 50 Hertzs, de voyager 6000 km. C'est-à-dire la longueur de la circonférence devrait être 6000 km au moins, et il n'y a pas de groupe électrogène ou générateur d'une telle ampleur et, bien sûr, il serait impossible de construire.
 
Les électrons ne sont pas non plus, parce que la vitesse maximale est de 17 centimètres par seconde et en 20 millisecondes les électrons se déplaceraient 0,34 cm, soit la longueur de la circonférence doit être de 0,34 cm, maximum, vraiment absurdes.

La vraie conclusion c'est qu'il n'y a aucun élément ou effect qui tourne dans une circonférence parce que cést ne pas vectoriel, l'électricité se déplace dans d'autres dimensions qui représent le véritable phénomène physique.

Ortronic® est une marque enregistrée qui représente la technologie développée par le Scientifique Espagnol Juan Ortigosa Garcia et tous les produits qui en dérivent.
 
«La technologie Ortronic®» est basée sur la découverte de nouvelles dimensions de l'électricité; on pourrait dire que c'est: UN CONCEPT NOVEAU DE L'ÉLECTRICITÉ.
 
«La technologie Ortronic®» ne peut être comprise à partir de la base des connaissances traditionnelles, pour les raisons suivantes:
Les connaissances traditionnelles ne représentent pas le véritable phénomène physique.

Comme nous l'avons vu, le modèle mathématique est faux.
 
«La technologie Ortronic®» est la seule technologie, connue aujourd'hui, qui a résolu les restrictions et les incohérences susmentionnées, une technologie qui permet de multiplier l'énergie électrique active, la transmission de l'électricité sans câbles et la résonance AC ou la résonance inverse sans utiliser des condensateurs, dont la connaissance est dérivée pour les applications fondamentales et le progrès de l'humanité.
 
Les Lois Universelles de la Physique ne changent pas, ce qui change, c'est la vraie connaissance de les mêmes, il existe de nombreux d'exemples dans l'histoire de la Science, prenons ici par exemple: les batteries, qui ont été utilisées il y a cent ans sans vraiment savoir comment elles fonctionnent.


Ortronic® ne contredit pas la Loi Universelle de la Conservation de l'Énergie ou la première Loi de la Thermodynamique: «L'énergie n'est ni créée ni détruite, mais transformée»
 
Les bases que Ortronic® contredit sont les suivants:
Le savoir traditionnel sur l'électricité, parce c'est incomplet et incohérent.
Le modèle mathématique utilisé pour le calcul, car il ne représente pas le phénomène physique, il limite son utilisation à grande échelle et nie la possibilité théorique du «mouvement perpétuel».


Si le Cosmos n'est pas un "mouvement perpétuel" ¿où est la station d'essence du Cosmos?

Ortronic® est le résultat d'une nouvelle méthode pour la Recherche Scientifique, basée sur la Métaphysique d'Aristote dans l'interprétation préconisée par Gomez Caffarena, et compris par le mot grec qui signifie "Au-delà de la Physique"!
 
La méthodologie scientifique moderne, basée sur la recherche de modèles mathématiques qui nous permettent de découvrir de nouvelles dimensions de la physique, à la lumière des conclusions de cet article et les résultats des dernières 200 années, peut être considéré comme un véritable échec.
 
Ortronic® Technology représente aujourd'hui, les bases d'une nouvelle prise de conscience de l'énergie électrique.
 
Juan Ortigosa García
Madrid, Mars 2012.

No hay comentarios:

Publicar un comentario